FormationsBio Ferme de la Renaudière

 

Lieu : Ferme de la Renaudiere, 36 240 Ecueillé  Cliquez ici pour voir les photos

Surface : 2 hectares dont 7000 m2 plein champs et 1000 m2 serres froides

Statut : Exploitant agricole

Mode de culture : Permaculture, manuel, mécanique

Production : 40 variètés de légumes - 30 variétés de fruits

Petit Elevage : Une vingtaine de poules

Commercialisation  : Amap 25 paniers hebdomadaires - 2 Marché par semaine à Chateauroux - magasins - vente à la ferme

Propriétaire : Joseph Morin

Collaborateurs : 0

Formateur : Joseph Morin

Stagiaires ( nombre et date  ) : 3 entre mars et novembre

Langue parlées : Français - Anglais

Logement : 3 chambres rustiques sur place  ou cliquez ici.

Spécificité

  • Légumes bio (label AB)
  • Légumes frais (cueilli la veille)
  • Légumes naturels (cueillis à maturation )
  • Légumes en maraichage éthique (rémunération correcte du maraîcher)
  • Légumes dont on sait d’où ils viennent (on peut visiter le lieu de production)

 

Commentaires :

Joseph

Qui rencontrons nous ?

Je pratique la permaculture depuis 6 ans, j’ai obtenu la mention Bio depuis 1998 mais j’ai toujours cultivé de manière naturelle. Par exemple, mes engrais et pesticides sont entièrement naturels. Je n’utilise pas de produits chimiques dans ma production agricole, et le moins possible dans ma vie de tous les jours.

Au fil de ma pratique, je me suis spécialisé en permaculture, j’adhère complètement au respect de la terre, au fait de nourrir la Terre, qui au final nous nourrit. Concrètement, que ce soit pour l’agroécologie ou la permaculture, un des buts est d’améliorer la structure du sol tout en préservant ce qui nourrira la plante au quotidien et cela dans une perspective long terme. Pour moi, c’est donc alimenter le sol avec des matières organiques, utiliser intelligemment les associations de plantes, ne pas labourer la terre, et augmenter considérablement la biodiversité sur le domaine de culture en introduisant différentes sortes de plantes, arbres fruitiers, aromates. Au final, tout ce que je peux planter pour créer un véritable écosystème.

Pour moi, un point majeur est l’autonomie, en n’utilisant que le moins d’intrants possible, je ne dépends pas de grands groupes pour assurer le succès de ma récolte. D’une, cela me coûte moins cher et en plus le sol s’améliore rapidement. Ça n’a pas forcément été facile au tout début mais année après année on le voit, on n'a plus besoin de biner, on ne désherbe presque plus, on fonctionne plus avec le paillage. Mon confort de travail s’est beaucoup amélioré par rapport à avant, en plus la qualité des produits n’a jamais été aussi bonne.

Je produis certaines de mes semences, mais pas toutes. La production de semences, c’est un métier à part entière. Pour celles que je ne produis pas, je me fournis chez un semencier en bio. Par contre je suis assez ouvert aux échanges de semences avec d’autres agriculteurs bio. En fait sur ce métier, et pour avoir une approche complète et globale, il est mieux d’être à plusieurs, avec différentes spécialités. L’impact sur la culture est important quand on réalise au même endroit de l’élevage, de l’apiculture, de la production semences. Après, c’est beaucoup de travail et cela nécessite plusieurs personnes.

J’ai commencé petit, ensuite j’ai agrandi mais maintenant je diminue ma surface au fur et à mesure en gardant la même production, et en améliorant la qualité. Avant, j’avais deux parcelles séparées de 8km et je ne trouvais pas très écologique de devoir prendre constamment mon camion pour aller d’une parcelle à une autre, pour amener le matériel. Rien que de regrouper tout sur plusieurs parcelles connexes m’a permis de faire une économie de 1000€ sur la 1ère année.

En affinant mes techniques agroécologiques, j’ai pu passer de 7500m2 de surface de culture à maintenant 5000m2 tout en produisant la même quantité de légumes. Grâce à cette organisation je gagne du temps, j’ai moins de frais, j’ai plus de temps pour ma famille. Je peux prendre un jour et demi de repos par semaine, alors qu’avant je ne pouvais m’accorder qu’une après-midi. Il faut commencer petit, et seulement ensuite agrandir en fonction de ses possibilités, ses attentes et ses expériences.

En 1998, quand je me suis installé, le voisin céréalier avait 1500 hectares de terrain et a racheté des terres autour des miennes. Nous avons eu quelques frictions car il voulait remembrer nos zones de cultures en créant des parcelles bien droites. N’ayant pas apprécié sa manière un peu agressive et comme je voulais garder le terrain comme il était à l’origine, j’ai tardé à m’arranger avec lui. Furieux, il m’a dit : En l’an 2000, des petits producteurs comme vous, il n’y en aura plus ! Aujourd'hui, je suis toujours là, par contre lui a connu des complications et a du vendre son exploitation…

Joseph

 

Témoignage : Lire le rapport de stage  de Donald Ybert, stagiaire en  qui a effectué son Module 2 à la Renaudière.

 

Que faisons nous ?

Préparation de la terre et mise en culture - Entretiens et soins d’une plantation

  • Le choix des fruits et légumes
  • Association des plantes et légumes
  • Implantation des cultures
  • Rotation des cultures
  • Les étapes de travail de la terre
  • Les principes de la préparation de la terre
  • Les outils manuels et mécaniques
  • Préparation des graines et des plants
  • Les semis
  • La plantation
  • Les astuces pour un meilleur rendement
  • Les types d’engrais verts
  • Prévention naturelle des maladies
  • Parasites et ravageurs
  • Identifier, soigner les maladies
  • Reconnaître « les mauvaises herbes »
  • L’entretien de la terre : Binage, désherbage
  • L’entretien des plantes : Arrosage, tuteurage
 
Récolter, Préparer, Distribuer une récolte maraichère
 
  • La récolte au bon moment
  • Les outils nécessaires à la récolte
  • Le maintien de la terre en bon état, entretien au quotidien
  • Préparation de la terre pour les cultures suivante
  • Rotation des cultures : mise en situation
  • Les types et techniques de conservation
  • Le conditionnement
  • Savoir commercialiser
  • Les différents types de distribution
  • Développer une clientèle, se faire connaître
  • La vente des légumes
  • La livraison des légumes
  • La récupération des graines
  • Le stockage des graines
  • Calculer son prix de revient et de vente

 

 Cliquez ici pour voir la galerie photos de la ferme de la Renaudière